La funambule (Aubert)




Chaque jour elle revoit son drame

Qui l’attend sur les marches de son école

Elle a beau se dire tout bas

Que ça peut pas faire aussi mal

C’est juste des mots...

Son courage se sauve en courant

Et elle pleure en-dedans

Parce qu’elle peut pas

S’échapper...

 

Seule, du haut de son fil si fragile, elle reprend toute sa confiance

C’est là qu’elle danse en silence

 

Le soir quand on lui demande

Si sa journée s’est encore bien passée

Elle sent remonter le vertige

Anxieuse qu’on se moque de sa confusion

Alors elle se tait 

Elle pense à son fil si haut

Où elle rêve à demain

Sans trembler...

 

Seule, du haut de son fil si fragile, elle reprend toute sa confiance

C’est là qu’elle danse en silence

 

Elle voudrait parler de tout

Qu’on la laisse tranquille

Pour qu’elle retrouve

Son équilibre...

 

Seule, du haut de son fil si fragile, elle reprend toute sa confiance

C’est là qu’elle danse en silence

 

C'est difficile de longer les murs à journée longue

Pis essayer en même temps de découvrir le monde

En enterrant ses rêves au fond des catacombes

Ça fait germer l'idée que ce qu'on veut faire c'est pas bon


La pauvre s’écrase quand on la rabaisse

Elle cherche pas à s’imposer

Faut la laisser en paix


Comments