À fleur de peau (Aubert)


Mon époque... un combat pour les nerfs

Dans un monde de sciences et de mystères

L'abondance devenue fléau

C'est soit trop tard ou à fleur de peau

Qu'on peut toucher ce qu'on voudrait devenir

Le temps c’est l'argent qu'on doit investir

Le lieu de naissance, le niveau de risque

Le mien fait jouer un très bon disque


Peu importe où tu étais si tu sais pas où tu es…


Je laisse ma main dessiner seule

Toutes mes pensées vont où elles veulent

Je peux lire sous mes yeux, écrit en lettres de feu:

« Quoi de plus laid dans ma vie

Que de suivre une voie que moi j’haïs ? »

 

Peu importe où tu étais si tu sais pas où tu es…

Peu importe où tu étais si tu sais pas où tu vas…


 
Comments